Lifestyle·Livre

Lecture avril 2020

Bonjour,

On se retrouve pour mon bilan lecture du mois d’avril, vous allez voir, j’ai bien descendu ma pile à lire qui s’entassait depuis un moment.

lecture-avril2020-01

C’est parti!

Le ciel de Darjeeling Nicole Vosseler:

J’ai acheté ce livre chez France Loisir (mais il a été publié initialement aux éditions l’Archipel)  il y a un petit moment et je n’avais pas eu l’occasion de le lire avant.

le-ciel-de-darjeeling-nicole-vosseler-01

« Cornouailles, 1876. Après la mort de son père, Helena, 16 ans, se retrouve dans la misère. Un jour, un inconnu lui fait une offre. Aussi riche que séduisant, Ian Neville lui propose de l’épouser et d’assurer l’éducation de son jeune frère. Mais il y met une condition : qu’elle accepte de le suivre en Inde, où il gère une vaste plantation de thé au pied de l’Himalaya.
En se donnant à son mystérieux bienfaiteur, la jeune femme a conscience de faire un saut dans l’inconnu. Mais l’espoir de ne manquer de rien, le cadre de vie somptueux de Darjeeling et le charme de son époux ont raison de ses réticences.
Jusqu’au jour où, Ian étant en voyage, Helena reçoit la visite d’un homme qu’elle avait rencontré lors d’un bal en Angleterre. Leurs retrouvailles éveillent en elle des questions sur le passé de Ian, dont celui-ci n’a jamais rien voulu lui dire. Pourquoi ignore-t-elle tout de son ascendance ? Cessera-t-il un jour d’être un étranger à ses yeux ?
Un voyage initiatique et sensuel aux confins de l’Inde millénaire. »

Source le site des éditionsL’archipel

Mon avis:

Quand j’ai retrouvé ce livre, je me suis dit tient une lecture dépaysante sans prise de tête. Et bien, c’est ce que j’ai eu. On passe de la Cornouailles aux Indes à la fin du XIXè siècle moi, j’aime beaucoup cette période. J’ai aimé suivre le cheminement d’Helena, mariage de raison pour mettre son frère à l’abri et tous ses sentiments. Découvrir l’Inde aux temps des colonies anglaises, la culture du thé, les castes… Bref, j’ai tout aimé, j’ai voyagé et j’ai voulu tout savoir rapidement.

Le style d’écriture est facile à lire et le découpage de l’histoire est très bien fait.

Ma note: ❤❤❤❤❤

Les petites robes noires Madeleine St John:

J’ai offert ce livre à ma maman pour la fête des mère l’an dernier.

les-petites-robes-noires-madeleine-st-john-01

« 1959. Au deuxième étage du grand magasin F.G. Goode’s de Sidney, des jeunes femmes vêtues de petites robes noires s’agitent avant le rush de Noël. Parmi elles, Fay, à la recherche du grand amour ; l’exubérante Magda, une Slovène qui règne sur les prestigieux Modèles Haute Couture ; Lisa, affectée au rayon Robes de cocktail, où elle compte bien rester en attendant ses résultats d’entrée à l’université… Dans le secret d’une cabine d’essayage ou le temps d’un achat, les langues se délient, les vies et les rêves des vendeuses se dévoilent sous la plume délicate de Madeleine St John. Avec la finesse d’une Edith Wharton et l’humour d’un Billy Wilder, l’australienne Madeleine St John (1941-2006), livre un remarquable instantané de l’Australie des années 1950 et une critique subtile de la place de la femme dans la société. Devenu un classique dans les pays anglo-saxons, Les petites robes noires, traduit pour la première fois en français, est un chef-d’œuvre d’élégance et d’esprit. »

Source le site de l’éditeur Albin Michel

Mon avis:

Un classique à lire, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture fluide. Les chapitres sont cours et l’histoire prenante. J’ai aimé partagé le quotidien des vendeuses de Goode. Découvrir l’Australie des années 50 et les différents destin de femmes, j’avais l’impression d’y être lors de la lecture.

A la fin du livre nous avons un chapitre sur la vie de l’écrivain, ça m’a plu.

Ma note: ❤❤❤❤❤

De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles Jean-Michel Guenassia:

J’ai offert ce livre à mon beau-frère pour son anniversaire, livre choisi pour son titre.

de-l-influence-de-david-bowie-sur-la-destinee-des-jeunes-filles-jean-michel-guenassia-01

« « Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre. »  

De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l’histoire improbable, drôle et tendre, d’une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n’a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d’un célèbre androgyne : David Bowie. »

Source le site de l’éditeur Albin Michel

Mon avis:

Je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire, un couple de femme avec un fils qui a une 20aine d’année. On suit l’histoire de Paul, le fils qui se cherche et cherche son histoire. A travers ce roman, on le voit évoluer et retracer son histoire et de choisir ce qu’il veut en faire.

J’ai été happée par cette histoire et je l’ai dévoré, la lecture est fluide.

Ma note: ❤❤❤❤♡

Cesser de manger vos émotions Isabelle Huot et Catherine Senécal:

Ça fait un moment que j’ai acheté ce livre et je n’avais pas pris le temps de le lire, ça n’était pas le moment.

cesser-de-manger-vos-emotions-isabelle-huot-catherine-senecal-01

« Vous surprenez-vous parfois à grignoter sans avoir réellement faim ? Craquez-vous davantage pour certains aliments sous l’effet du stress, de la colère ou de la tristesse ? Avez-vous l’impression de perdre le contrôle lorsque vous succombez à une « petite faim » ? Si votre alimentation est étroitement liée à votre état émotionnel, alors ce livre est pour vous.
Isabelle Huot et Catherine Senécal vous proposent de faire la paix avec votre corps et de transformer votre relation avec la nourriture, pour enfin vous libérer du cycle de la compulsion alimentaire. Fortes d’une grande expérience, elles ont développé des exercices, des astuces et des outils pratiques qui ont fait leurs preuves. En repensant votre rapport aux aliments, en renouant avec les signaux naturels de votre corps et en modifiant les pensées qui génèrent de l’anxiété, vous retrouverez enfin le bien-être que vous méritez tant! »

Source le site de l’éditeur Lisez!

Mon avis:

Dès le début, les auteures nous informe: « vous ne pouvez pas perdre rapidement des kilos que vous avez mis des années à accumuler ». Cette phrase m’a fait du bien. Ce livre parle des différentes pathologies liées au poids dont l’hyperphagie. On y trouve des témoignages, des astuces, de la bienveillance et des adresses pour nous aider si besoin.

Pour la petite histoire: lorsque j’ai partagé une photo du livre sur mon Instagram en taggant une des auteures, elle m’a laissé un petit mot. J’ai trouvé ça très gentil.

Ma note: ❤❤❤❤❤

Maman organisée Emmanuelle Hamet:

C’est un livre que j’ai toujours sur ma table de chevet et je le relie souvent.

maman-organisee-emmanuelle-hamet-01

Mon avis:

C’est un livre que j’ai toujours sur ma table de chevet et je le relie souvent lorsque je me mets à faire du tri. Il y a plusieurs chapitre avec des bons conseils pour le tri, le ménage, l’organisation, mais aussi les vacances. Il y a aussi une partie recette de cuisine que je n’ai toujours pas essayé.

En écrivant cet article, j’ai découvert le blog de l’auteure qui se nomme Maman organisée (d’ailleurs j’ai vu qu’elle avait mis une recette de falafel, je pense que je vais me lancer).

Ma note: ❤❤❤❤♡

La reine des quiches Sophie de Villenoisy:

la-reine-des-quiches-sophie-de-villenoisy-01

« À quarante et un ans, Murielle collectionne les échecs, comme si une vilaine fée prenait un malin plaisir à la persécuter. Après autant de fausses couches que de manuscrits refusés, elle s’est résignée à ne donner vie qu’à des articles sur les vermifuges dans la rubrique animalière d’un journal télé. Jusqu’au jour où un éditeur l’appelle, son dernier roman, Ceci est mon corps, l’a fasciné, il veut absolument le publier. Murielle n’en revient pas, son roman-confession sur sa propre stérilité va lui apporter la reconnaissance dont elle a toujours rêvé! Mais ce succès littéraire pourrait aussi avoir des conséquences inattendues sur sa vie et son entourage… »

Source le site de l’éditeur Denoël

Mon avis:

Je vous le dis tout de suite, je n’ai pas aimé. Je m’attendais à une histoire légère et ça m’a foutu un peu le plomb.

L’héroïne Murielle, enchaîne les fausses-couches et écrit des articles sur les animaux domestique pour un magasine télé (et écrit des romans mais n’a pour l’instant jamais été publiée), sa soeur a trois enfants et tient un blog de la parfaite femme au foyer, sa mère est distante et semble préféré sa soeur. Un jour Murielle reçoit un coup de fil, Gallimard veut publier son roman. Dans ce roman on croise aussi le mari de Murielle qui soutient sa femme comme il peut et qui nous donne un regard sur sa mère dépressive grâce à la photographie.

L’écriture est fluide, le livre se lit rapidement mais il m’a un peu déranger mais pas dans le bon sens du terme.

Ma note: ❤❤♡♡♡

lecture-avril2020-02

Voilà pour mes lectures du mois d’avril 2020, des titres qui m’ont beaucoup plu d’autres moins. Il me reste encore quelques livres que je n’ai pas encore lu dans mes stocks mais j’ai hâte que ma bibliothèque réouvre.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous lu certain de ses livres? Avez-vous des avis différents (surtout sur la reine des quiches)? Que lisez-vous en ce moment?

Passez une belle journée, 

Je vous embrasse

Cécile

N’hésitez pas à laissez un commentaire, j’y réponds toujours. Vous pouvez aussi me suivre sur le blog, laisser une étoile, sur FB: un pouce et sur Blogs Campus , Les blogueuses un cœur pour signifier votre présence 😉

17 commentaires sur “Lecture avril 2020

  1. Super bilan lecture. Je me rends compte qu’on a pas du tout les mêmes goûts lecture mais c’est toujours sympa de découvrir d’autres choses.

  2. je n’en connais aucun, les deux premiers me plairaient bien, mais je préfère les intrigues et les thrillers, biz

  3. J’ai lu des livres d’Agnes Martin-Lugand et j’ai beaucoup aimé. Je lis aussi des livres de développement personnel (que j’avais pris à la médiathèque bien avant le conf’) et fiouuu, les 3/4 sont chiants à lire donc je laisse tomber !
    Je ne connais aucun de ceux de cet article, mais celui des robes noires m’intéresse. Bonne soirée !

    1. Les petites robes noires est un classique anglo saxon qui a été traduit en français il y a peu. Il fait un beau portrait des femmes dans l’Australie du siècle dernier.
      Passe une belle semaine, bisettes

  4. Coucou ma belle,
    J’adore lire et je suis contente de prendre cette activité qui me plaît tant !
    En ce moment c’est Agatha Raisin que je lis chaque soir. C’est trop marrant !!!
    Bisous et bonne journée

    1. Coucou Murielle,
      J’entends beaucoup de bien d’Agathe Raisin, je tenterai à la réouverture de ma bibliothèque.
      Passe une belle semaine, bisettes

  5. Coucou Cécile
    Je n’ai lu aucun des livres que tu mentionnes ! En ce moment je suis dans une trilogie vraiment très sympa dont je parlerai sur le blog bien entendu !
    Des bisous
    Audrey

  6. bonjour, comment vas tu? super, ça te fait un sacré paquet de lecture! je ne connais aucun de ces livres. pour moi en avril, j’ai surtout lu quelques bd. le temps me manque. passe un bon lundi et à bientôt!

    1. Coucou,
      J’avais besoin de me changer les idée, après je n’ai plus trop de stock de lecture à la maison, vivement la réouverture des bibliothèques.
      Bisettes

  7. Coucou ^^
    J’ai vu donc que tu as aussi aimé Les Petites Robes Noires! J’aimerais en lire d’autres de cette auteure. Et je suis curieuse de découvrir « De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles » (car j’adooore Bowie), je n’avais jamais entendu parler de ce roman.
    Des bises

    1. Coucou,
      J’ai beaucoup aimé les Petites Robes Noires l’auteure a autorisé la traduction de seulement un autre roman (son 1er roman) en français ensuite elle a demandé qu’ils ne soient pas traduits.
      Le livre avec David Bowie dans le titre est une anecdote dans le l’histoire.
      Je te souhaite une agréable fin de semaine, bisettes

Laisser moi un petit mot ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s