Lifestyle·Livre

Lecture mai 2020

Bonjour,

On se retrouve pour un article livre avec mes lectures du mois de mais 2020. N’ayant plus accès à ma bibliothèque à cause du confinement, j’ai fouillé dans mes stocks et trouvé quelques lectures oubliées et j’ai aussi lu un livre conseillé par ma fille de 10 ans qu’elle a lu pour l’école.

lecture-mai2020-01

La surprise de Noël Debbie Macomber:

la-surprise-de-noel-debbie-macomber-01

« Noël… la neige, les illuminations, les chocolats chauds au coin du feu… Une invitation à l’amour ? Pas pour Merry. En ce moment, c’est même le cadet de ses soucis. Entre une famille très (trop ?) présente, les préparations de cette fête qu’elle adore et un patron exigeant (autoritaire ?), elle n’a pas le temps de chercher l’âme soeur. Alors, quand sa mère et son frère lui créent un profil sur un site de rencontre, c’en est trop : elle entre dans une colère folle ! Sauf que, malgré elle, Merry se laisse très vite prendre au jeu. Surtout quand elle fait la connaissance d’un charmant inconnu, un homme qui partage ses goûts et centres d’intérêt, bref : l’homme idéal… Jusqu’au moment où elle accepte de le rencontrer. Car son âme soeur virtuelle est la dernière personne à laquelle elle s’attendait ! »

Source Babelio

Mon avis:

J’avais ce livre dans mon étagère depuis un moment, et n’ayant plus rien à lire je l’ai attaqué.  C’est de la lecture pour poulette, une romance pour Noël. En lisant, on sait l’issus du livre. Une rencontre sur internet, un quiproquo sur un prénom, une intérimaire, un patron. Ce n’est pas prise de tête et j’ai passé un bon moment.

Ma note: ❤❤❤❤♡

Nuit de noces à Ikonos Sophie Kinsella:

nuit-de-noces-a-ikonos-01

« Si Fliss a grande habitude des ratages amoureux de sa sœur Lottie, elle était pourtant persuadée que Richard, l’homme que Lottie fréquente depuis un an, allait faire sa demande. Encore raté ! Fliss s’apprête donc à suivre le protocole habituel : laisser Lottie donner libre cours à sa colère, la freiner dans ses envies de tout envoyer valser/s’exiler sur une île déserte/entrer dans une secte, et la réconforter, le temps qu’elle trouve un autre fiancé.

Sauf que cette fois, Lottie a innové : elle n’a rien trouvé de mieux qu’en épouser un autre ! Un certain Ben avec qui elle avait entretenu un vague flirt. Tous deux sont d’ailleurs en route pour un sublime hôtel en Grèce.

Catastrophe ! D’autant que Richard a des remords et qu’un autre homme voit également cette union d’un très mauvais œil: Lorcan, l’associé de Ben.

Une seule solution: empêcher à tout prix que les deux tourtereaux consomment leur union express et faire annuler le mariage. Et pour saboter la nuit de noces, Fliss a plus d’un stratagème en réserve… »

Source le site Babelio

Mon avis:

On est clairement sur de la lecture pour poulettes encore. C’est léger et ça fait du bien.

J’ai aimé suivre les personnages: Lottie qui vient de se faire larger car elle a trop mis la pression du mariage à son petit copain. Un ancien copain fait son apparition et elle se marie en catimini avec lui. Fliss, la sœur de Lottie qui se débat avec son divorce, son fils et son travail. Elle tente de saborder la nuit de noces de sa soeur pour pouvoir faire annuler le mariage. J’ai aimé voir l’évolution des personnages. Parfois c’est un peu tirer par les cheveux mais ce n’est pas grave.

Ma note: ❤❤❤❤♡

Victoire Sylvie Arnoux:

victoire-sylvie-armoux-01

« Victoire, une fillette vive et futée, passe les vacances d’été chez ses grands-parents, avec les jumeaux Paulo et Léonie.

Un matin pluvieux, les trois enfants montent au grenier et découvrent une malle pleine de courriers datant de la Première Guerre mondiale.

La lecture de cette correspondance oubliée va les bouleverser.

Au fil des lettres écrites par Albert, un soldat, ils vont plonger dans la Grande Histoire, mais également découvrir leur propre histoire familiale. »

Source le site de l’éditeur L’Astre Bleu

Mon avis:

Ma fille de 10 ans m’a proposée cette lecture qu’elle avait dû faire pour l’école. J’ai vraiment aimé la façon de traiter la vie des poilus dans les tranchés par des lettres (et un carnet) retrouvé dans un grenier. On y découvre aussi l’importance de transmission familiale. J’ai été emportée par la lecture et j’ai même versé des larmes. C’est très bien écrit, adapté aux enfants (conseillé à partir de 9ans par l’éditeur) et aux plus grands.

Un coup de coeur!

Ma note: ❤❤❤❤❤

« Gros » n’est pas un gros mot Daria Marx et Eva Perez-Bello

gros-n-est-pas-un-gros-mot)daria-marx-eva-perez-bello-01

« Chroniques d’une discrimination ordinaire

«Grossophobie (nom féminin) : ensemble des attitudes hostiles et discriminantes à l’égard des personnes en surpoids.»

Ce mot ne figure pas dans le dictionnaire, mais il désigne un phénomène réel et ordinaire. Chaque jour, les gros sont victimes de discriminations : si vous pesez 150 kilos, vous aurez du mal à trouver un travail (vous êtes présumé fainéant), à vous habiller (les magasins ne vendent pas de vêtements en taille 60), à vous soigner (il faudra dénicher un cabinet équipé pour vous prendre en charge, et la bienveillance n’est pas toujours au rendez-vous), à prendre l’avion (peut-être devrez-vous réserver un second siège), à vous faire prescrire une contraception, mais aussi à avoir un bébé si l’envie vous en prend… Vous aurez du mal à vivre normalement.
Nos préjugés sur les personnes grosses et les comportements qu’ils entraînent ont des conséquences parfois dramatiques. La grossophobie pollue toutes les sphères de la vie.
Témoignages à l’appui, voici un tableau choquant et 100 % vrai de ce que vivent les gros, tout le temps, partout. »

Source le site de l’éditeur Flammarion

Mon avis:

ça fait un moment que j’ai acheté ce livre c’est un librio à 5€ et je n’avais pas pris le temps de le lire. La lecture est très rapide. En le lisant j’ai pris une claque.

Beaucoup de chose que je pensais « normal » sont en fait de la grossobie ordinaire et grossophobie médicale. Sous couvert de bienveillance, beaucoup de personnes font de la grossophobie (sans forcément s’en rendre compte) ce qui entraîne plus de mal que de bien. A travers d’exemples concrets, on nous explique des situations et des ressentis. Perso, la grossophobie médicale, j’y suis régulièrement confrontée. Quand tu vas chez ton médecin traitant pour une angine et qu’il te dit que tu dois maigrir pour guérir, c’est chose fréquente lorsque l’on est gros(se).  Je me suis retrouvée dans certains exemples. Dans ce livre, on parle aussi des préjugés sur les gros.

Bref, un livre que je conseille à tous et que je pense offrir à mon médecin traitant!

Ma note: ❤❤❤❤❤

lecture-mai2020-02

Voilà pour mes lecture de mai 2020, je viens de refaire un peu de stock car ma bibliothèque municipale à réouvert, donc en juin je vais surement continuer la saga Abigaëlle donc je vous ai déjà parlé.

Qu’en pensez-vous? Connaissez-vous certains titres? Que lisez-vous en ce moment?

Je vous souhaite un bon lundi de Pentecôte et une belle semaine, bisettes

Cécile

N’hésitez pas à laissez un commentaire, j’y réponds toujours. Vous pouvez aussi me suivre sur le blog, laisser une étoile, sur FB: un pouce et sur Les blogueuses un cœur pour signifier votre présence 😉

18 commentaires sur “Lecture mai 2020

  1. Je ne connais que « nuit de noces… » et c’est celui de Kinsella que j’ai le moins aimé. J’ai trouvé les personnages pas vraiment attachants, et pas mal de vulgarités dans mon souvenir !
    Celui sur la grossophobie m’intéresse, car concernée aussi….

  2. je ne connais pas ces livres mais j’aimerais bien lire « gros n’est pas un gros mot » qui m’a tout l’air bien intéressant, moi aussi j’ai profité du confinement pour relire des livres de ma bibliothèque… biz !

    1. Coucou Meili,
      C’est une petite pépite qui ne paie pas de mine et qui est très complet pour un petit prix.
      Passe une belle semaine, bisettes

    1. Coucou Audrey,
      En ce moment j’ai besoin de lecture un peu légère. Le confinement a été plutôt facile à vivre bien que pas très évident car j’ai continué à travaillé à la maison (en plus de gérer les enfants) et mon mari travaillait aussi à la maison et à l’extérieur, mais le « dé »confinement est très anxiogène pour moi. J’y vais doucement.
      Passe une belle semaine, bisettes

  3. Coucou ma douce Cécile, comment vas-tu?
    Durant le confinement, j’ai trié comme bon nombre d’entre nous , et j’ai beaucoup lu, surtout des livres oubliés comme tu dis.
    Je note le roman de Sophie Kinsella, qui est une auteure que j’adore pour son côté pétillant.
    Des bisous

Laisser moi un petit mot ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s