Lifestyle·Livre

Lectures de septembre 2021: de la romance, du roman graphique, du roman jeunesse (ado), une étude sociologique sur la grossophobie et un roman sur une famille indienne.

Coucou,

On se retrouve pour notre rendez-vous livresque du mois. En septembre, j’ai lu 5 livres: de la romance, un roman graphique, 2 romans jeunesse/ ado, une étude sociologique sur la grossophobie et un roman sur une famille indienne.

Lectures de septembre 2021
Lectures de septembre 2021

Découvrez-les avec moi, et je vous donne mon avis.

Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux Christina Lauren

Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux Christina Lauren
Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux Christina Lauren

« Juste amis. Juste amis. Juste amis.
À force de le répéter, ça va bien finir par être vrai.
Hazel sait qu’elle n’est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d’animaux domestiques et son goût prononcé pour l’absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu’il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne.
Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible avec son caractère à lui, calme et dans la retenue. Depuis le premier soir où ils se sont rencontrés – quand elle lui a avoué de but en blanc qu’elle  » serait honorée de (lui) offrir (son) corps  » – jusqu’au jour où elle lui vomit avec grâce sur les chaussures, Josh a toujours pensé qu’Hazel relevait plus du spectacle que de l’être humain. Cependant, dix ans plus tard, après une relation houleuse avec une fille qui l’a trompé, sortir avec Hazel est une vraie bouffée d’air frais.
Non que Josh et Hazel sortent ensemble. Du moins, pas ensemble ensemble. Parce qu’organiser en duo une série de  » double dates  » de plus en plus terribles, signifie bien qu’il n’y a rien entre eux… n’est-ce pas ? »

Mon avis:

J’ai pris ce livre à la bibliothèque car il appartient à la collection New Romance de Hugo Roman, c’est le type d’histoire qui me plait en général. Je n’attendais rien de particulier de ce roman à part passer un bon moment.

J’ai aimé les personnages. Hazel est une belle personne mais un peu exantrique. Josh l’a connue à la fac, elle lui a vomi sur ses chaussures. Ils se sont perdu de vue. Quelques années plus tard, ils se retrouvent. Il est le frère de sa meilleure amie et il viens de se séparer de sa copine qui l’a trompé. Josh et Hazel passe du temps ensemble et enchaînent les doubles rencards… On alterne le point de vue d’Hazel et de Josh, tout au long du roman.

L’écriture est agréable (et sa traduction aussi).

J’ai fait trainer ma lecture car c’était comme un bonbon, mon petit plaisir du soir avant de me coucher.

Ma note: ❤❤❤❤❤  J’ai adoré

Pilu des bois Mai K. Nguyen

Pilu des bois Mai K. Nguyen
Pilu des bois Mai K. Nguyen

« Willow adore la forêt qui se trouve près de chez elle. Elle est calme et paisible, si différente de ses propres émotions, qu’elle garde enfouies au fond d’elle. Un jour, lorsque ses émotions la submergent, elle décide de s’enfuir dans les bois. Elle y rencontre Pilu, une fée des bois, qui n’arrive pas à retrouver le chemin de sa maison… Elles deviennent alors amies. Alors que la tempête menace, les émotions de Willow remontent à la surface et prennent forme, mettant les deux filles en danger… »

Mon avis:

J’ai pris ce roman graphique destiné aux « kids » aux éditions Kinaye, pour ma fille de 12 ans. Je cherchais quelques choses de doux sur les émotions, l’amitié pour l’accompagner.

Willow est une jeune fille qui cherche sa place dans sa famille. Un jour où ses émotions prennent le dessus, elle part s’isoler dans la forêt. Elle y rencontre Pilu qui cherche sa famille…

A la fin il y a un petit journal de bord, où l’auteur.e propose une réflexion sur la nature qui nous entoure et ce que ça nous procure. Et il y a aussi une recette de cuisine d’un plat réconfortant pour Willow. J’aime beaucoup ce genre de goodies mois pourquoi devoir y répondre sur le livre, pourquoi ne pas avoir un flashcode pour l’imprimer…

J’ai aimé les dessins et les couleurs, le rapport à la nature et aux sentiments.

J’ai découvert les éditions Kinaye, et j’ai hâte de découvrir d’autres titre de la collection Graphic Kid, j’ai réservé la saga: Le garçon sorcière de Molly Knox Ostertag.

Ma note: ❤❤❤❤♡ J’ai beaucoup aimé (ma presque 12 ans et mon presque 13 ans aussi).

Au secours Scarlett! Maureen Johnson:

Au secours Scarlett! Maureen Johnson
Au secours Scarlett! Maureen Johnson

J’avais pris les 2 tomes de cette histoire à la bibliothèque, le tome 1 Suite Scarlett et le tome 2 Au secours Scarlett! à la fin de ma lecture, je me suis rendue compte que j’avais lu le tome 2 et pas le tome 1.

Donc, on peut lire le tome 2 sans avoir lu le tome 1, l’histoire est compréhensible même s’il y a pas mal de référence.

L’héroïne est Scarlett, elle aide ses parents à tenir un hôtel vieillissant à New York où elle vit avec sa famille qui n’a pas énormément de moyen. Elle va au lycée et elle travaille aussi pour une agence de comédien. Son grand frère rêve d’être un acteur reconnu, sa soeur aînée veut se marier, Scarlett cherche sa place et sa petite soeur se remets d’un cancer. Au niveau de son travail, elle se retrouve à devoir surveiller le frère d’une personne que gère son agent…

J’ai trouvé que c’était long à ce mettre en place, j’ai hésiter à abandonner ma lecture au tiers du livre et puis j’ai insisté. Au final j’ai bien aimé mais j’ai trouvé l’histoire longue et laborieuse. À la fin du tome 2 j’aurai aimé savoir comment ça continuait et le 2ème volume que j’avais en ma possession aurait été pas mal en suite mais non c’était le 1er tome. Bref, je ne lirai pas le premier tome tant pis.

Ma note: ❤❤❤♡♡ C‘est long à démarrer et une fois qu’on réussit à rentrer dedans c’est trop court, il manque une vrai fin, on a l’impression qu’il y aurait du avoir une suite mais que ça ne s’est pas fait. 

Ma vie de gâteau sec Elizabeth Baril-Lessard

Ma vie de gâteau sec Elizabeth Baril-Lessard
Ma vie de gâteau sec Elizabeth Baril-Lessard

« Pour Louane, la danse, c’est toute sa vie. Danser est ce qui lui permet de se sentir bien, de se sentir forte, de se sentir à sa place. Mais un jour, lors d’un spectacle devant des centaines de personnes, sa gorge s’assèche, sa vision se brouille, son coeur bat à tout rompre… et elle s’effondre. Quelques rendez-vous chez le médecin plus tard, on lui accole l’étiquette de trouble anxieux. Louane tombe de haut: elle n’a pas d’autre choix que d’abandonner sa passion. »

Mon avis:

J’ai lu ce roman ado suite à le revue de Kim du blog Kimysmile. C’est un livre qui parle du collège et du trouble anxieux. J’ai aimé la façon dont y sont traité l’amitié, la recherche de sa place dans le collège et voir la transformation de Louane, l’héroïne, qui y partage ses émotions.

Je vais le faire lire à ma presque 12 ans.

Attention, il s’agit d’une série, il y a déjà 5 titres qui sont parus au Canada mais je ne dais pas si la suite est prévue en France.

Ma note: ❤❤❤❤♡ J’ai beaucoup aimé (et j’ai hâte que ma presque 12 ans le lise).

Grossophobie Solenne Carof*:

Grossophobie Solenne Carof
Grossophobie Solenne Carof

« Depuis les années 1990, des associations, comme Allegro Fortissimo et plus récemment Gras politique, ainsi que des militantes et autrices comme Gabrielle Deydier, ont imposé un nouveau terme pour parler des discriminations liées au poids : la grossophobie. La tendance « body positive », résultat de ces mobilisations contre les normes esthétiques et pondérales dominantes, a renouvelé les problématiques propres aux mouvements féministes et queer, mettant à nouveau la question du corps au cœur des revendication des militantes dans le monde entier. Pourtant, les réseaux sociaux demeurent saturés d’« humour » grossophobe et la tyrannie de la minceur continue de sévir, générant mal-être, troubles du comportement alimentaire ou encore pratiques d’autocensure. Plus grave encore, les études chiffrées sur la grossophobie montrent qu’au-delà d’un certain poids les discriminations se systématisent. Elles ont lieu à l’embauche, au travail, mais aussi sur les applications de rencontre, dans les salles de sport, chez le médecin et même dans l’intimité, avec la famille. Avec cet ouvrage, Solenne Carof, signe une des premières études sociologiques sur la grossophobie en France. Que vivent les personnes très corpulentes dans une société comme la nôtre ? Que révèle le stigmate de gros ou de grosse des normes qui pèsent différemment sur les hommes et sur les femmes ? Quelles conséquences cette stigmatisation a-t-elle sur les personnes concernées ? Au fil de son enquête, l’autrice dévoile les rapports de pouvoir qui se nichent dans la question du poids et structurent les hiérarchies propres à notre société. Une étude décisive pour mettre en évidence l’importance d’une discrimination encore peu condamnée, tant socialement que juridiquement.« 

Mon avis:

Ce livre m’a été envoyé gratuitement par la maison d’édition. Merci à elle.

Cette étude est très bien documentée et permet d’ouvrir les yeux sur la grossophobie ordinaire qui sont accepté par la société sous couvert d’humour voir même sous couvert médical. L’étude nous ouvre aussi les yeux sur les enjeux de cette grossophobie: l’industrie de la minceur et le patriarcat.

Elle nous montre aussi l’émergence des associations de luttes contre la grossophobie: Allegro Fortissimo, Gras Politique (qui propose une liste des médecins safes pour les gros et les grossophobes) , des personnes qui s’affichent et qui rendent visible les personnes grosses tel Stéphanie Swicky, Beth Dito et bien d’autres…je rajouterai Virginie Grossar, Ludivine alias Grosse avec Frange…

Ma note: ❤❤❤❤❤  Je recommande.

Si le sujet vous intéresse, je vous conseil aussi le livre « Gros » n’est pas un gros mot de Daria Marx et Eva Perez-Bello, je vous en ai parlé ici.

Les incroyables aventures des soeurs Shergill Balli Kaur Jaswal:

Les incroyables aventures des soeurs Shergill Balli Kaur Jaswal
Les incroyables aventures des soeurs Shergill Balli Kaur Jaswal

« Après Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique, Balli Kaur Jaswal livre un roman cocasse et émouvant sur la complexité des relations familiales, la double culture. Un Darjeeling Limited féminin, et féministe, des plus savoureux.

Un Darjeeling Limited féminin, et féministe, des plus savoureux.Dans la famille Shergill, il y a:
Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante.
Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux.  
Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile.

Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar.
Combien de temps avant que tout dérape ? 

Les voies d’une mère sont impénétrables… Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.« 

Mon avis:

3 soeurs sont réunies pour les dernier jour de leur mère et lui font la promesse de réaliser un périple en Inde. Elles sont si différentes et ne se comprenne pas forcément.

J’aime beaucoup le cheminement de chaque soeur pour comprendre leur histoire familliale, ce qui est normal ou non et quel place pour la tradition et le rôle de la femme.

Ma note: ❤❤❤❤♡ J’ai beaucoup aimé!

Lectures de septembre 2021
Lectures de septembre 2021

Voilà pour les lectures de septembre.

Connaissez-vous certains titres? Auteures? Que lisez-vous en ce moments?

Je vous souhaite une belle semaine, bisettes

Cécile

*livre offert par le service presse

L’avis reste le mien suite à sa lecture

N’hésitez pas à laissez un commentaire, j’y réponds toujours. Vous pouvez aussi me suivre sur le blog, laisser une étoile ou sur FB: un pouce pour signifier votre présence 

25 commentaires sur “Lectures de septembre 2021: de la romance, du roman graphique, du roman jeunesse (ado), une étude sociologique sur la grossophobie et un roman sur une famille indienne.

  1. J’avais lu Autoboyographie de Christina Lauren il y a quelques années, c’était une lecture agréable, je pense que ça pourrait te plaire 🙂 Je ne connais pas du tout Josh + Hazel par contre.

  2. Encore une fois j’ai noté un ou deux titres que j’aimerais lire. C’est bien, tu me fais découvrir plein de livres !
    J’ai lu Les possibles de V. Grimaldi, Je revenais des autres de Mélissa Da Costa, J’ai beaucoup aimé, bien sûr, même si ce ne sont peut être pas leur meilleur roman à chacune.
    Bonne semaine !

    1. Coucou Emma,
      Je n’ai pas encore lu Les possibles de V. Grimaldi. J’ai emprunté beaucoup de roman à ma bibliothèque à lire avant.
      Je ne connais pas Mélissa Da Costa.
      Passe une belle semaine, bisettes

  3. la « grossophobie » est assez médiatisée en ce moment, le nombre de personnes obèses augmentent, ce qui concerne les personnes dont l’IMC est supérieure ou égale à 30, on peut avoir des formes et être belle (ou beau), mais avoir un corps déformé à cause du surpoids là c’est non, car risques de comorbidités importantes, discrimination, mal être etc… un livre très intéressant ! bonne journée

    1. Coucou Meili,
      Le nombre de personnes obèses augmentent mais ils sont sous-représentés. C’est effectivement un problème de société mais je pense que les personnes grosse ne le sont pas par choix.
      Justement dans ce livre, on parle des aprioris sur les gros notamment  » le fait de penser qu’une personne obèse risque systèmatiquement des comorbidités importantes » est typiquement de la grossophobie ordinaire. Seul un professionnel de santé avec des résultats d’analyses et autres examens est ‘habillité » à porter ce diagnostique. Si une personne grosse va voir son médecin pour un mal de gorge et que celui-ci lui dit de maigrir, c’est de la grossophobie médicale. Et malheureusement ça arrive très souvent. On apprend aussi qu’à cause de ça les personnes « grosses » sont moins bien soignées et moins suivit médicalement ce qui entraine beaucoup de retard de diagnostique…
      Lorsque l’on est dans les tailles standards (et même tout le monde) on ne se rend pas bien compte de ça.
      De même, d’après ce livre, les hommes obèses (mais pas trop) sont mieux perçus que les femmes… Ce livres est vraiment très instructif.
      Passe une belle semaine, bisettes

  4. bonjour, comment v as tu? merci pour tes avis. le livre sur la grossophobie m’intéresse. pour le moment je lis le roman « mexican gothic » je vais publier un article sur mes lectures du mois mercredi, si ça t’intéresse. passe un bon lundi et à bientot!

    1. Coucou Virginie,
      Le livre sur la Grossophobie est une pépite très bien documentés, il ne coûte pas trop cher 12€ de mémoire. Si le sujet t’intéresse, il y a aussi le librio: Gros n’est pas un gros mot. qui est complémentaire (et qui coûte 5€).
      J’ai hâte d’avoir ta revue de tes lectures mercredi.
      Passe une belle semaine, bisettes

  5. Hello,
    Parmi ta sélection, c’est le dernier qui m’attire le plus.
    En septembre, je n’ai pas lu, mais j’ai passé tout mon temps au théâtre et donc découvert des auteurs notamment Rémi de Vos .
    Belle semaine

    1. Coucou Natie,
      C’est un roman qui est vraiment très agréable à lire, on découvre les traditions indiennes et la place de la femmes.
      J’ai aimé suivre l’évolution des 3 soeurs et voir que lorsque l’on s’ouvre à l’autre on peut avancer ensemble.
      Passe une belle semaine, bisettes

  6. Hello, que des livres et des styles que je n’ai pas l’habitude de lire. Merci pour ces découvertes j’aime changer un peu de style, d’auteurs.
    Belle soirée

  7. J’ai l’impression que tu as fait de jolies lectures au mois de septembre. Je viens de lire une BD sociologique de la collection Sociorama (si tu ne connais pas et si les études sociologiques t’intéressent, je te recommande cette série). Merci pour tes conseils, je me suis notée quelques titres. Bonne journée à toi. Bisous

    1. Coucou Gaëtane,
      Je note la Bd sociologique Sociorama, j’ai vue qu’il y avait quelques titre dans ma bibliothèque.
      Passe une belle semaine, bisettes

  8. Coucou!
    Je découvre ces livres , merci pour le partage ainsi que ton avis.
    Faudrait vraiment que je me remette à lire, c’était ma passion n°1 avant que j’ai mes enfants.
    Des bisous

    1. Coucou Nina,
      Je prends le temps de lire un peu chaque soir, mais j’ai faire une grande pause lecture quand mes enfants étaient petits, je m’y suis remise depuis 1 ou 2 ans.
      Passe une belle semaine, bisettes

  9. Coucou ! J’aimerais beaucoup lire autant de livres par mois ! Je ne connais aucun de ces romans/livres ou auteurs, mais il y en a plusieurs qui me tentent bien ! Surtout celui sur la grossophobie (qui fait échos à l’un de mes derniers articles justement). Merci pour le partage 🙂

    1. Coucou Mathilde,
      Merci pour ton gentil commentaire, je suis allée lire ton poste. Le rapport au corps est complexe dans la société. Et sous couvert de bienveillance, les gens se permettent des propos qui sont grossophobe accepté mais pas acceptables.
      Passe une belle semaine, bisettes

Laisser moi un petit mot ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s